Science et élevage

  • Messages : 1006
  • Remerciements reçus 971

Réponse de JORKY77 sur le sujet Science et élevage

UaUka1 écrit: bonjour Jorky

Un cheval dit standardbred est trotteur né aux USA, que ce soit trotteur ou ambleur
tandis qu'un trotteur né en France est connu sous le nom de T.F, que ce soit T.M ou TA

Maintenant, si vous êtes éleveur, vous constaterez que lorsque les lignées USA ou Sharif sont entrées en France, la TF a montré et connu pour s'améliorer


Bonjour Ua Uka,
On dirait bien que vous n'avez pas saisi l'ironie de mes propos, que Vieborg a bien comprise. Je sais ce que sont respectivement le SB et le TF... mais je ne peux pas m'empêcher de remarquer que l'on cherche à apporter toujours plus de précocité et de vitesse à des TF que l'on veut aussi moins grands (avec une taille plus.. standard, en quelque sorte). En faisant cela, on va bien au-delà de la simple amélioration de certains aspects particuliers (la vitesse, par exemple), car on s'éloigne des standards traditionnels de la race -qui perd ainsi de son originalité- pour se rapprocher de plus en plus de ceux du SB. On peut le regretter, ou s'en féliciter... suivant ses motivations.
Mais ce débat n'est pas propre au TF ; il existe pour les studbooks d'autres races, comme celle du Franche-Montagne (cher à mon cœur), par exemple. Mais c'est une autre histoire...
Dernière édition: 29 Déc 2020 12:56 par JORKY77.
29 Déc 2020 12:50 #381

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1210
  • Remerciements reçus 701

Réponse de UaUka1 sur le sujet Science et élevage

Cher Jorky, je comprends très bien ce que vous avez écrit et continué par Viborg qui se plaint d'économie

mais entre la philosophie et mettre ces idées sur le terrain, il y a une énorme différence

surtout quand vous avez affaire à quelqu'un qui est actif dans ce domaine et aussi sur le terrain, j'exporte des SEMENS de ma TF vers d'autres pays

alors où est votre objectivité?

Et ma carrière est connue pour la génétique d'acclération dans le stud-book - et l'histoire est déjà écrite comme ça - et vous ne pouvez pas me l'enlever ici
Toute la question, êtes-vous productif ou contre-productif?
Pourquoi cette faustration?

Si je regarde améliorer ma vision de mes chevaux qui est ma propriété privée

J'écrivais ici sur quelques points chauds sur le pedigree du cheval "POWER", puis j'ai vu ce que vous avez étiqueté ironie, et je l'ai annulé
La prochaine fois, je sauverais mes études

maintenant je vais radotte j'aime écrire sur les pedigrees et en parler n'est-ce pas ce sujet censé être?
regardez maintenant comment Viborg cherche sa validation et pollue tout le sujet
Dernière édition: 29 Déc 2020 17:23 par UaUka1.
29 Déc 2020 17:22 #382

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1006
  • Remerciements reçus 971

Réponse de JORKY77 sur le sujet Science et élevage

Je ne suis pas si sûr que vous appréciiez bien ce qui n'était rien d'autre que la remarque d'un observateur (c'est dans cette position que réside "l'objectivité", si tant est que cette chose existe réellement) qui ne visait absolument personne en particulier, à propos d'une tendance déjà ancienne qui s'affirme et se généralise. J’ai été ironique, mais que voulez-vous, j'aime bien, à l'occasion, user de formules lapidaires… on ne se refait pas. Parler d'élevage ici n'a rien d'incongru puisque c'est le sujet, et l'on a bien le droit, selon les cas, de remarquer certaines orientations, de les approuver, de les regretter, ou à tout le moins de s'interroger à leur sujet ; même si l'on en comprend les motivations. Il ne faut pas en prendre ombrage ; cela n'enlève rien à personne, même si cela peut heurter certaines susceptibilités (exacerbées ?).
Merci pour ce message de la part de : Gribouille29
29 Déc 2020 20:35 #383

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1210
  • Remerciements reçus 701

Réponse de UaUka1 sur le sujet Science et élevage

cher Jorky
s'il te plait tout ce bla bla bla où allons-nous mec? mais honnêtement mec, où allons-vous avec ce choc de personnalité?
vous êtes libre de faire des remarques - je ne suis pas touché
tu es toi, moi suis moi
nous ne serions pas jamais d'accord
merci & good luck with your irony

29 Déc 2020 22:29 #384

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1210
  • Remerciements reçus 701

Réponse de UaUka1 sur le sujet Science et élevage

pour le Che :lecture:
Varenne - «Il Capitano» - était, au moment de sa retraite, le Standardbred le plus riche de l’histoire des courses attelées et le seul cheval à avoir remporté le Prix d’Amerique d’Europe, le Gran Premio della Lotteria et l’Elitlopp pendant deux années consécutives. Véritable championne internationale, Varenne a de fortes relations américaines. Son père, Waikiki Beach 3,1: 56,1 (344,004 $), est un fils de Speedy Somolli 3,1: 55 (427550 $), et sa mère italienne Ialmaz est d'une fille de Speedy Crown 3,1: 57,1 (545,495 $). Varenne détient un record à vie de 73-62-6-2 et a profité de cinq années consécutives de 500 000 $ ou plus en revenus.

Né le 19 mai 1995, Varenne a été élevé par Alessandro Viani dans la ferme Allevamento Di Zenzalino de la ville de Copparo, dans la province de Ferrare, au nord de l'Italie. En tant que yearling, Varenne a été achetée à Viani par le cavalier français Jean-Pierre Dubois et amenée à son centre d'élevage du Haras de la Brosse en Normandie, France. Dubois lui a donné le nom de la rue Varenne, la rue de Paris où se trouve l'ambassade d'Italie. À l'âge de deux ans, Varenne a été racheté par le courtier italien Vincenzo Giordano pour son écurie de la Scuderia Dany et est retourné dans son Italie natale.

Varenne a commencé sa carrière de pilote en 1998 à l'âge de trois ans. Une équipe de soutien a été constituée qui serait au cœur de toute la carrière de course du champion, comprenant le manager Francessco Ruffo et le pilote Giampaolo Minnucci, ainsi que l'entraîneur Jori Turja et le marié Iina Rastas, tous deux de Finlande. Cette année-là, Varenne a remporté 8 victoires sur 11 départs, dont le Derby Italiano del Trotto, l'une des courses les plus riches d'Europe pour les 3 ans. Il a gagné près de 600 000 $ pour la saison.

À quatre ans, en 1999, Varenne était invaincu à ses quatorze départs. Parmi les victoires figuraient le Gran Premio d’Europa, le Gran Premio Tino Triossi et le Gran Premio Continentale, toutes les grandes courses en Italie. À l'automne, Varenne a couru pour la première fois en dehors de son pays d'origine, remportant le Preis der Besten à Munich. Il est retourné à Milan où il a remporté le Gran Premio Delle Nazioni, battant Moni Maker, le trotteur dont les gains de carrière record (5 589 256 $) qu'il finirait par éclipser. Varenne a clôturé l'année en remportant le Prix Artiste Hémard à Vincennes, Paris et en encaissant plus de 700 000 $.

En 2000, Varenne remporte deux manches de la Coupe du Monde Trot, la Coupe du Monde Trot et le Gran Premio UNIRE, remportant la Coupe aux points. Il a remporté des victoires au Gran Premio ENCAT, à l'Olympiatravet et au Gran Premio della Lotteria en route pour décrocher le titre de Cheval de l'année en Italie. Varenne a franchi la barre du million de dollars à sa troisième saison avec treize victoires sur dix-huit départs. Cette année-là, le propriétaire Giordano a vendu la moitié de sa participation dans Varenne à la société de jeux SNAI. SNAI a conservé les droits d’utiliser l’image de Varenne même après l’avoir revendu à Giordano lorsque le trotteur s’est retiré de la course.

Varenne a continué à exceller avec l'âge et en 2001, à l'âge de six ans, est devenu le premier trotteur en 34 ans à remporter trois des titres les plus prestigieux de la course internationale sous harnais: le Prix d'Amérique, Gran Premio della Lotteria (pour la deuxième année en une ligne) et Elitlopp. À ses débuts en Amérique du Nord, Varenne a remporté le Breeders Crown Open Trot de 1 million de dollars à The Meadowlands - le premier cheval européen à le faire - en un temps record du monde de 1: 51,1. Parmi les autres victoires cette saison, citons les Prix Locatelli, Gran Premio ENCAT, Prix Renzo Orlandi, Elite-Rennen, Coupe du Monde et Trot Mondial. Cette année-là, il a remporté le titre de cheval de trot de l’année de l’USTA, ainsi que celui de cheval de l’année en Italie (pour la deuxième fois) et en France, et d’athlète de l’année en Italie. Avec quatorze départs et treize victoires, Varenne a réalisé un bénéfice de saison de près de 2 millions de dollars.

En 2002, Varenne, 7 ans, a répété son balayage des Prix d’Amérique, Lotteria et Elitlopp. C'était sa troisième victoire consécutive à la Loterie. Varenne a remporté l'Elitlopp dans un temps record du monde de 1: 53,2 à l'élimination, puis a battu cette marque en remportant la finale en 1:53, un temps record du monde pour un ovale de cinq huitièmes de mille. Il a été victorieux dans les quatre premières étapes de la Coupe du Monde de Trot: le Gran Premio UNIRE, le Mémorial Ǻbergs, le Jubileumspokalen et la Coupe du Monde. Les gains de Varenne à la Coupe du Monde placent ses gains de carrière à vie au-dessus de 5,6 millions de dollars et devant le précédent recordman Moni Maker. La dernière course de la riche carrière de Varenne était la dernière étape de la Coupe du monde de trot, le Trot Mondial canadien. Il est arrivé deuxième derrière Fan Idole, mais a néanmoins été le vainqueur de la Coupe pour la deuxième fois. Ironiquement, comme il l’avait fait lors de la toute première course de sa carrière, Varenne a été disqualifié de sa dernière course, la roue boudeuse du pilote Minucci voyageant à l’intérieur des pylônes. En 2002, Varenne a dépassé la barre des 2 millions de dollars de bénéfices avec quatorze victoires sur quinze départs. Il a été le cheval italien de l’année pour la troisième année consécutive.
Varenne a été retiré de la course en novembre 2002. La bataille d'enchères pour ses services de haras s'en est suivie. Il a été remporté par la ferme italienne Allevamento Il Grifone, où il a travaillé pendant quatre ans avant de déménager à Menhammar Stuteri de Margareta Wallenius-Kleberg, près de Stockholm. À ce jour, Varenne a engendré des stars européennes telles que Lisa America, lauréate du Grand Prix d'Oslo 2010, la gagnante du Norwegian Trotting Derby 2009 New Varenne L.A., la gagnante du Gran Premio Nazionale 2008 Lana Del Rio et Lie Detector, lauréate du Guldstoet 2007.

Les treize partants nord-américains de Varenne incluent Southwind Serena 3,1: 55,2 (385 088 $), vainqueur de la Breeders Crown 2007, Gallantly 4,1: 53,3 (256 999 $) et Voila American 4,1: 54,1f (184 826 $).
29 Déc 2020 22:43 #385

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1210
  • Remerciements reçus 701

Réponse de UaUka1 sur le sujet Science et élevage

Pour le Che :D :lecture:

Lorsque Moni Maker a pris sa retraite en 2000 après une carrière de course spectaculaire et longue, elle était la Standardbred la plus riche de l'histoire avec des revenus de 5,589 millions de dollars. Cette remarquable fille de Speedy Crown et de Nan's Catch a été nommée Cheval de l'année en 1998 et 1999, Trotteur de l'année en 1998, 1999 et 2000 et quatre fois Trotting Mare of the Year (1997-2000).

Moni Maker a remporté six des 14 départs en gagnant 72 610 $ à deux. À trois ans, elle a remporté 19 de ses 20 départs (18 consécutifs) et 675 574 $. À l'âge de quatre ans, Moni Maker a remporté neuf des 19 départs et 942 999 $. Cette année-là, elle est devenue millionnaire avec un revenu à vie de 1 691 183 $. Première jument à remporter le Nat Ray, Moni Maker a également remporté les Classic Oaks et une manche de l'Elitlopp.

À cinq ans, Moni Maker a gagné 1 229 828 $. Ses 12 victoires en 17 départs comprenaient l'Elitlopp (record du monde 1: 53,3), la Coupe de Copenhague (record du monde pour les juments plus âgées de 1: 56,4 mile taux et record de course), la Breeders Crown (record du monde 1: 52,3) et le Nat Rayon. Ses victoires se sont poursuivies en 1999 avec 14 victoires en 21 départs et des gains de 1 494 972 $, faisant d'elle la trotteuse la plus riche de la saison et la Standardbred la plus riche de l'histoire du sport. Moni Maker a remporté le Prix d'Amérique 1 5/8 mile, le Prix de France (premier trotteur américain à remporter les deux), la Trotting Classic Series et l'American-National.À sept ans, Moni Maker a remporté sept des 14 départs et 1 173 273 $. Son record de carrière de 1: 52,1 dans le Nat Ray lui a valu plus de 5 millions de dollars. Elle a enregistré le temps le plus rapide jamais réalisé en Europe en remportant le Grand Criterium de Vitesse en 1: 53,2. Moni Maker a mis fin à sa carrière de pilote en 2000 au Red Mile. Avec la jockey de pur-sang du Temple de la renommée Julie Krone à bord, elle a parcouru un mile en 1: 54,1 sous la selle, brisant le record du monde précédent de 1: 58,2. Moni Maker a pris sa retraite avec 67 victoires, 18 secondes et 10 tiers en 105 courses avec des gains de 5 589 256 $.

Moni Maker a été élevé par David R. Caldwell de Lexington, KY et Fredericka V. Caldwell de Cane Run Farm à Georgetown, Kentucky. Initialement nommé Nursery Rhyme, Moni Maker a été acheté comme un yearling par Edmund C., David B. et Timothy A. Smith de Syracuse et Alan B. Foster de Manlius, New York. Formée par William Andrews, elle a couru avec succès à deux et trois ans pour les Smiths, Foster et l'écurie Lindy Racing, qui s'est intéressée à elle à l'été 1996. Elle était généralement conduite par Wally Hennessey, avec Brian Allen , John Hogan et David Ingraham remplissant occasionnellement. À la fin de sa saison de course de trois ans, elle a été achetée par le Moni Maker Stable, son propriétaire actuel. Son entraîneur de cette époque jusqu'à sa retraite était Jimmy Takter. Bien que son pilote principal ait continué à être Wally Hennessey, elle a également été conduite à plusieurs reprises par Takter, John Campbell, Joseph Verbeeck (en Italie et en Suède) et Jean-Michel Bazire (en France). Après avoir pris sa retraite de la course, Moni Maker a produit neuf poulains - sept pouliches et deux poulains. Elle a passé ses dernières années avec son ami équin, My Dolly, à Lindy Farms of Connecticut.

Moni Maker est décédé le 2 mai 2014. :cry: :cry: :cry: :coeur: :salut: :coeur:
29 Déc 2020 22:47 #386

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1006
  • Remerciements reçus 971

Réponse de JORKY77 sur le sujet Science et élevage

UaUka1 écrit: cher Jorky
s'il te plait tout ce bla bla bla où allons-nous mec? mais honnêtement mec, où allons-vous avec ce choc de personnalité?
vous êtes libre de faire des remarques - je ne suis pas touché
tu es toi, moi suis moi
nous ne serions pas jamais d'accord
merci & good luck with your irony


Mouais... en l'espèce, le forum est un format un peu surdimensionné. Une tribune devrait suffire.
29 Déc 2020 23:11 #387

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1210
  • Remerciements reçus 701

Réponse de UaUka1 sur le sujet Science et élevage

Bisous Jorky - you know i love Jorky well well well well the real horse , i've told the breeder son while i worked with them , and his father in law that respects that they have saved QUADRO - honestly
enjoy this ->
29 Déc 2020 23:20 #388

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1210
  • Remerciements reçus 701

Réponse de UaUka1 sur le sujet Science et élevage

Gribouille29 & Linamix ( i have inboxed you both)

can you please ban me from your site

Thank you very much

your's
30 Déc 2020 00:31 #389

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2829
  • Remerciements reçus 2667

Réponse de iroisebleue sur le sujet Science et élevage

Je crains qu'il n'y ait beaucoup de mauvaises interpretations accumulées entre les protagonistes de ce post pourtant potentiellement riche.

Face aux choix d'élevage, à la vision sur un stud book, a des cultures différentes (et pas besoin de passer une frontière pour cela), nous sommes très différents

Je vois finalement beaucoup s'opposer les tenants d'une accélération génétique, souvent mise en œuvre via désormais les jeunes étalons syndiqués à haut prix (ce n'était pas tant le cas sur la précédente génération), et ceux qui d'une part redoutent une forme d'absorption du TF par le sang US, et souffrent dans le même temps de voir les reproducteurs qui les intéressent sous cotes.

La réalité est un camaïeu de ressentis et au fond le partage d'une même passion et d'un même objectif : la production d'athlètes vendables et /ou rentables, du moins, reconnus comme.

Et qui dit passion dit engagement, sensibilité, etc. Cela prend des formes fort variées chez les uns et les autres.

Je remarque sur les autres posts que le débat même uniquement en français est très compliqué par les compréhensions approximatives. Ici nous sommes sur des echanges parfois fortement techniques ou à langage quasi codé, entre français et anglais, et avec pour certains des implications personnelles fortes surtout quand ils s'expriment sans l'amortissement de l'anonymat, et probablement parfois avec la précipitation de l'enthousiasme ou de la conviction.

Je souhaite que nous puissions apaiser tout cela, récupérer l'état d'esprit du sujet lancé par Alberto et que personne ne parte. Chacun est ici capable d'échanger en mp si besoin pour éclaircir ce qui doit l'être pour la paix et le respect de tous

Longue vie à notre belle passion. Pour les trotteurs, et pour les chevaux en général.
Comme Jorky je m'intéresse fortement à d'autres races et étant passionnée d'attelage et de traction animale, j'admire les Franche Montagne.
Et si l'on faisait comme pour les SF des divisions dans le stud book et que l'on me permettait de croiser une TF avec d'autres races et passer par le tamis des qualifs, je ferais volontiers des essais, pour rapporter d'autres qualités ou les retrouver et parce que l'hybridation est mon dada.

Bien à vous tous et toutes
Merci pour ce message de la part de : Gribouille29, BeGood, UaUka1, JORKY77
Dernière édition: 30 Déc 2020 01:46 par iroisebleue.
30 Déc 2020 01:44 #390

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.