Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

  • Messages : 2594
  • Remerciements reçus 2470

Trafics de chevaux : la méfiance est de mise ! a été créé par ivct

Trafic de viande de cheval : un vaste réseau européen démantelé

www.sudouest.fr/2017/07/16/trafic-de-via...ele-3622004-4803.php

Huit pays européens sont concernés. Europol a mené des opérations notamment en France



Un vaste trafic de viande de cheval en Europe a été démantelé dans le cadre d’une enquête menée en Espagne, révèle dimanche Europol en évoquant des ramifications dans huit pays européens, dont la Belgique où le cerveau du réseau a été arrêté.


Dans le cadre de cette enquête, "soixante-cinq personnes ont été arrêtées et poursuivies pour des délits tels que la maltraitance animale, la production de faux, des atteintes à la santé publique, le blanchiment d’argent et l’appartenance à une association de malfaiteurs (…)", précise un communiqué d’Europol.

L’enquête avait démarré en Espagne dès 2016, à la suite de la détection par la garde civile d’activités suspectes en lien avec le marché de la viande de cheval.

En avril 2017, les forces de l’ordre avaient déclenché des opérations contre un réseau de trafic de viande de cheval inapte à la consommation humaine.

Selon le quotidien El Pais, l’opération visait en particulier un courtier néerlandais en viandes, Jan Fasen, poursuivi par la justice française dans le scandale dit des lasagnes à la viande de cheval qui avait déjà touché plusieurs pays européens en 2013.

Des opérations menées en France

Dimanche, Europol a évoqué "un homme d’affaires néerlandais", interpellé dans la station balnéaire de Calpe à Alicante. L’agence précise aussi qu’il était lui même en lien avec le cerveau de l’opération, également néerlandais, installé en Belgique.

Dans un premier temps, 25 personnes avaient été arrêtées en Espagne et selon Europol, l’enquête a mené bien au-delà des frontières espagnoles.

Finalement, des opérations avaient aussi été menées de façon coordonnée en Belgique, en France, au Portugal, en Italie, en Roumanie, en Suisse et au Royaume Uni. Des comptes en banque ont été gelés, et des biens immobiliers saisis, de même que cinq voitures de luxe.

La première affaire, qui avait démarré au Royaume-Uni début 2013, avait mis en lumière la complexité et l’opacité des circuits d’approvisionnement et de transformation.

Plusieurs grandes marques de surgelés avaient été touchées, dans un contexte de tromperie massive portant sur 750 tonnes de viande écoulée dans 13 pays européens, soit 4,5 millions de plats cuisinés, avait révélé à l’époque l’autorité française antifraudes (DGCCRF).
actuanimaux.com/accueil : c'est gratuit !
16 Juil 2017 21:16 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2594
  • Remerciements reçus 2470

Réponse de ivct sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

www.sudinfo.be/1886861/article/2017-07-1...tercepte-en-belgique

Le principal suspect d’un trafic international de viande de cheval a été interpellé il y a quelques mois en Flandre orientale. L’individu est originaire des Pays-Bas, selon une information dévoilée dimanche par Europol dans un communiqué de presse. Une vaste enquête internationale a permis d’arrêter plus de 60 personnes, la plupart en Espagne. Des interventions avaient également eu lieu en France, Italie, Roumanie, Suisse, au Portugal et au Royaume-Uni.

En Belgique, l’action était coordonnée par la police judiciaire fédérale et l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA).

Les débuts de l’enquête en Espagne remontent à l’été 2016 lorsque des manœuvres suspectes avaient été repérées sur les marchés de viande chevaline. Des chevaux en mauvaise santé, trop vieux ou déclarés impropres à la consommation étaient abattus. La viande provenait de la péninsule ibérique et était acheminée en Belgique, «l’un des plus grands exportateurs de viande de cheval dans l’Union européenne», selon Europol, avant d’être réexpédiée dans l’ensemble de l’Europe. L’organisation avait pris soin de modifier les puces des animaux.

En Espagne, 65 personnes ont été inculpées pour appartenance à une organisation criminelle, maltraitance animale, faux et blanchiment d’argent. Le principal suspect, un homme d’affaires néerlandais, avait été localisé à Calpe (est de l’Espagne), d’où il menait ses opérations.

Plusieurs comptes bancaires ont été bloqués à la suite de ces interventions. Des propriétés et cinq voitures de luxe ont été saisies. Selon l’agence espagnole Efe, l’organisation engrangeait jusqu’à 20 millions d’euros de bénéfices annuels.

L’AFSCA précise avoir effectué en parallèle des contrôles et des analyses sur les viandes chevalines provenant d’Espagne. «L’Agence alimentaire peut garantir que la viande de cheval sur le marché belge est tout à fait sûre pour le consommateur», a-t-elle indiqué dimanche.
actuanimaux.com/accueil : c'est gratuit !
16 Juil 2017 21:20 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.


  • Messages : 2594
  • Remerciements reçus 2470

Réponse de ivct sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

www.courses-france.com/modules/newbb_plu...ic_id=42871&forum=21

articles qui avaient été relatés sur l'ancien forum concernant ce topic : 7 pages
actuanimaux.com/accueil : c'est gratuit !
16 Juil 2017 21:26 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2594
  • Remerciements reçus 2470

Réponse de ivct sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

www.paris-normandie.fr/actualites/faits-...ns-l-eure-IP10689463


Justice. L’ancien responsable des écuries du Gruchet dans l’Eure a été condamné pour ne pas s’être occupé correctement des équidés qui lui étaient confiés. Ceux-ci manquaient d’eau et de nourriture.


Nos éditions des 4 mars et 17 mai 2015 s’en faisaient l’écho, le gérant de l’écurie du Gruchet à Ailly (Eure) maltraitait les chevaux qui lui étaient confiés en pension. De nombreuses plaintes, tant de propriétaires que des services vétérinaires vont amener les gendarmes de Gaillon à enquêter et à confondre Rodolphe Vadecard, âgé de 28 ans.

« Dressés à coups de poing et de pied »

Résidant aujourd’hui dans la Sarthe, le jeune homme qui était à la tête de cette écurie, d’octobre 2013 à août 2015, était poursuivi en début de semaine devant le tribunal correctionnel d’Évreux pour « abus de confiance », « détention de cadavre d’animaux », ainsi que de « privation de soins de nourriture et d’abris à animal domestique ».

En janvier 2015, Marie Voisin, une institutrice qui fréquentait l’écurie, choquée par l’état de maigreur de Guismo, un cheval pensionnaire, publie sa photo sur Facebook. Le post est repris plus de 8 000 fois.

Suite aux nombreuses plaintes d’habitués de l’écurie, une enquête est ouverte. La gendarmerie et la Direction départementale de la protection des populations effectuent de nombreux contrôles au Gruchet. Et leurs constats sont édifiants : les chevaux manquent d’eau et de nourriture et doivent parfois se battre en eux pour y accéder et d’autres mangent leur litière souillée, qui est à l’origine de graves maux. Plus grave encore, des corps d’animaux en putréfaction et des carcasses sont retrouvés gisant dans les prés. Certains d’entre eux subiront un sort bien plus triste en terminant – malgré un refus notifié de leur maître – à l’abattoir. Dans sa plaidoirie, Me Jean-Michel Eude, avocat de l’ensemble des parties civiles, évoque « la brutalité du prévenu à l’égard de ses chevaux, qu’il dresse à coups de poing sur le chanfrein et de coups de pied dans le ventre ».

Il ne s’explique
pas ses agissements

Mais le responsable des dix-sept chevaux qui lui ont été confiés a également trompé son monde : il n’a tenu pas compte des contrats signés avec les propriétaires et a vendu des équidés en empochant directement l’argent sans la reverser aux propriétaires. À la barre, le prévenu, un jeune homme filiforme, n’apporte pas de réponse à ses agissements. Il fait état de « menaces » et de « pressions » dont il serait victime sans en préciser l’origine. La procureur de la République reconnaît que ce dossier génère une certaine émotion et requiert deux ans de prison avec sursis. Elle demande l’interdiction pour le gérant de travailler et de détenir des animaux pendant cinq ans.

Le tribunal a suivi les réquisitions et condamné le prévenu à deux ans de prison avec sursis.



www.facebook.com/chevaux.abattoirs/

actuanimaux.com/accueil : c'est gratuit !
26 Aoû 2017 00:51 #4
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Buyifote
  • Portrait de Buyifote
  • Visiteur
  • Visiteur

Réponse de Buyifote sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

quelle horreur !
on se demande comment des humains peuvent faire des choses aussi abominables ?
la justice est bien trop laxiste ( si l'on peut parler de justice !!), et les sanctions sont ridicules pour ce genre de délits.
qu'est devenue cette ordure ?
ça soulagerait de pouvoir régler ce genre de choses "manu militari".
27 Aoû 2017 09:33 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2594
  • Remerciements reçus 2470

Réponse de ivct sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

date de l'article :

Publié 24/08/2017 22:40
| Mise à jour 24/08/2017 22:40

et les peines sont maigres !! en effet !!
actuanimaux.com/accueil : c'est gratuit !
28 Aoû 2017 00:23 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 39

Réponse de Ironduke sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

2 ans avec sursis et 5 ans sans pouvoir exercer! quelle honte! Une chose est sûre il recommencera!
On devrait faire subir à cette ordure le même traitement!
Qu'attendaient les propriétaires des chevaux en pension chez ce tortionnaire? ils n'ont rien vu ou l'état de leur chevaux leur convenait?
Heureusement que les habitués de "l'écurie" ont réagit.
Combien y en a-t-il encore qui agisse de la sorte? La France est bien trop laxiste en ce qui concerne le bien être animal.
Que de misère!
Merci pour ce message de la part de : ivct
28 Aoû 2017 12:58 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 169
  • Remerciements reçus 114

Réponse de Odyssee sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

pourquoi ne pas lui reserver le meme sort à lui?
Le priver d eau et le laisser deperir
Cela lui ferait les pieds
Car il recommencera c est probablement certain
Quelle honte!
28 Aoû 2017 23:08 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.


  • Messages : 1378
  • Remerciements reçus 1095

Réponse de iroisebleue sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

les sanctions ne sont pas adaptées...
il recommencera probablement, et probablement
parce qu'il ne sait pas faire grand chose de sa vie
on peut imaginer que ce type est dans un circuit à la
con type drogue ou mauvaise dette...
28 Aoû 2017 23:45 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2594
  • Remerciements reçus 2470

Réponse de ivct sur le sujet Trafics de chevaux : la méfiance est de mise !

www.francebleu.fr/infos/faits-divers-jus...link_time=1516620910

Vendée : un couple d'éleveurs en garde à vue, une centaine de chevaux saisis

Un couple d'éleveurs de Challans a été placé en garde à vue ce lundi matin. Pendant ce temps, leurs 106 chevaux sont pris en charge par la fondation 30 Millions d'Amis. Certains étaient enfermés dans leur box à l'année, sans nourriture.

Challans, France

Ce couple d'éleveurs peu scrupuleux était dans le collimateur de la justice depuis de longues années. Malgré les nombreuses mises en demeure des services de l'Etat, la situation a perduré depuis 2012. Alors le Parquet des Sables d'Olonne est passé à la vitesse supérieur en plaçant le couple en garde à vue ce lundi matin. Pendant ce temps, leurs bêtes sont prises en charge par les fondations 30 Millions d'Amis et Brigitte Bardot, ainsi que par la SPA. Les chevaux seront placés dans des refuges.

Des éleveurs aveuglés par le profit

Les gendarmes sont en train d'interroger le couple mis en cause. Pendant ce temps, une quinzaine de personnes sont mobilisées pour prendre en charge les animaux. La première intervention s'est faite au lieu-dit Le Châtaigner à la Garnache, où les chevaux vivaient dans une pâture. "Ils pouvaient au moins manger de l'herbe, et des voisins venaient leur donner du foin", se console Arnauld Lhomme, le responsable des enquêtes au sein de la fondation 30 Millions d'Amis. L'opération va se poursuivre sur trois sites sur la commune du Perrier, et enfin à Challans, où vit le couple d'éleveurs. C'est là que les bêtes souffraient le plus.





Ces chevaux n'ont jamais été manipulés : ils restaient enfermés dans leur box, 24h sur 24, toute l'année. Même les agents des services vétérinaires n'ont pas réussi à les approcher lors du dernier contrôle - Arnauld Lhomme, fondation 30 Millions d'Amis

Le couple d'éleveurs a été placé en garde à vue après une série de procédures administratives lancées depuis 2012. "Certaines anomalies ont été constatées dès le début des années 2000", assure Arnauld Lhomme. Lors de précédents contrôles, des cadavres ont été découverts au sein de l'élevage. Les registres étaient tenus de façon anarchique. Certains chevaux ne sont pas identifiés, empêchant ainsi toute traçabilité.

Trouver des familles d'accueil

Au total, 7 associations ont été réquisitionnées pour prendre en charge ces animaux maltraités. Pour l'instant, ces bêtes sont confisquées à leurs propriétaires, et confiées aux bons soins des bénévoles, en attendant que la justice prenne une décision. De son côté, la fondation 30 Millions d'Amis lance un appel aux bonnes âmes. "Nous cherchons des familles qui pourraient accueillir des chevaux chez elles, le temps que l'enquête se poursuive, car nos refuges abritent déjà 580 chevaux, et nous saturons", explique Arnauld Lhomme. Pour répondre à cet appel, il suffit de contacter la fondation via son site internet.

actuanimaux.com/accueil : c'est gratuit !
22 Jan 2018 22:38 #10
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.